Historique 1948

18 juillet 1948 : Aix-les-Bains – Lausanne
Gino Bartali gagne le jour de ses 34 ans

Parcours : Aix-les-Bains – col des Aravis – Megève – Chamonix – col de la Forclaz – Martigny – Vevey – Chexbres – Grandvaux – Savigny – Le Mont – Lausanne (Parc des sports de la Pontaise), 256km

Classement : 1. Gino Bartali (It). 2. Brik Schotte (Be) à 1’47’’. 3. Pierre Baratin (Fr) m.t.

Vainqueur du Tour de France en 1938, alors âgé de 24 ans, Gino Bartali y revient 10 ans plus tard. En ce dimanche 18 juillet, à une semaine de l’arrivée à Paris, c’est avec le maillot jaune sur les épaules que « Gino le Pieux » – il était très croyant – aborde l’étape qui doit conduire la caravane du Tour à Lausanne. Deux jours auparavant, au terme d’une étape dantesque entre Briançon et Aix-les-Bains, il avait distancé Louison Bobet et l’avait dépossédé du maillot jaune. L’étape lausannoise va permettre à l’Italien, qui fête ce jour-là ses 34 ans, d’asseoir encore un peu plus sa domination.

Dans la première partie de l’étape, rien ne se passe vraiment entre les favoris. C’est une fois arrivé dans les vignes du Lavaux que Gino Bartali se décide à passer à l’action. Dans le montée du Tronchet, entre Grandvaux et Forel, il attaque et personne ne lui résiste. Derrière lui, un petit groupe se forme, mais ne parvient pas à le rejoindre. Et c’est avec près de deux minutes d’avance qu’il franchit la ligne d’arrivée en vainqueur sur la piste cendrée du Parc des Sports de la Pontaise. Le stade n’était pas encore celui que l’on connait depuis la Coupe du monde de football de 1954, mais il avait déjà sa piste d’athlétisme. Louison Bobet, lui, a concédé plus de quatre minutes.

Pour Gino Bartali, c’est un magnifique cadeau d’anniversaire au milieu d’une foule enthousiaste. Le public a répondu présent en masse aux organisateurs de la Pédale Lausannoise. Pour le faire patienter en attendant les coureurs, des matches exhibition de boxe avaient été organisés dans la journée. Parmi les vedettes présentes à Lausanne, on notait la présence de Fernandel à l’arrivée, qui a réussi à rendre son sourire à Louison Bobet.

Le lendemain, le peloton s’est élancé de la place de la Riponne pour rejoindre Mulhouse, via Yverdon, Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds et Belfort. Gino Bartali a finalement remporté ce Tour de France avec 26’16’’ d’avance sur Brik Schotte.

Bernard Morel

Le Tour de France s’invite à Lausanne en 1948